Vos bonnes résolutions amoureuses de 2014 par Sandra votre lovecoach

 

Qui dit bonne année, dit bonne résolution, bref voici venu le moment de prendre votre vie amoureuse en main !

EXIT L’AMOUR ZERO DEFAUT

Il n’existe pas !! puisque je vous le dis ! Vous avez bien quelques défauts insupportables (même pour vous !) , alors lui (elle) aussi ! Passés les premiers émois où l’autre n’est que cet être parfait qui vous fait grimper au 7ème ciel, vous rend la vie rose tagada, la vraie vie de couple commence. Acceptez de composer, de tisser autour de nos petits travers une jolie vie à 2. Garder l’amour c’est le construire….

NE PLUS COURIR 5 LIEVRES A LA FOIS

Vous êtes de ceux qui jonglent entre vos 5 prétendant(e)s Meetic. C’est moche et puis ça se voit ! j’appelle ça le syndrome du « cul entre 2 chaises » euh non je ne suis pas hyper vulgaire… genre vous prenez un peu de celle-ci, un peu de celui-là, vous mélangez l’ensemble et au final, ça ne va jamais.

Bref vous refusez toute forme d’engagement. Ce n’est pas comme ça que vous allez vous caser !

FAITES LE PREMIER PAS

Fini les couchpotatoes, les soirées version grand mur des lamentations entre copines, les soirées chips Haagen Das devant Top Chef ! Pour faire des rencontres, il faut se mettre dans le bon état d’esprit. Forcez vous à sortir, prenez vous en main et prenez des risques : parlez, partagez, sortez, vivez !

NON VOUS N’ETES PAS MORT(E) DE FAIM !

Le coté célibataire dépressif, ça fait fuir TOUT le monde. Otez votre jolie coquille de Caliméro et optez pour la perruque Marylin (ou la tasse de Nespresso et le sourire carnassier pour vous messieurs !). Devenez un séducteur(trice), mettez vos atouts en avant, riez, amusez vous, partagez vos passions !

REVEILLEZ VOTRE COUPLE

Wake up ! Faites des efforts pour vous reconquérir chaque matin. Etonnez-vous, touchez-vous, parlez-vous, embrassez-vous ! Combien de couples pris dans la routine ne se donnent même plus cette peine.

 Le sexe est le ciment du couple. Vous êtes ensemble depuis plusieurs années, vous avez des soucis de job, de banquiers…certes mais vous êtes en confiance dans votre couple. Laissez enfin vos fantasmes s’exprimer, lachez-vous, abandonnez vous, amusez-vous. Sortez le grand jeu, massages, bougies, bains parfumés, guêpières et tutti quanti

Les 10 phrases que vous allez forcement détester entendre quand vous vous faites larguer

La rupture vue de l’extérieur !
Ta mère : je te l’avais dit,  j’ai tout de suite vu qu’il n’était pas pour toi !
Merci maman !
Voilà une phrase bien moralisatrice qui va beaucoup nous aider.  On fait un bon en arrière de quelques dizaines d’années, quand on était malade d’avoir voulu manger tout le pot de Nutella, sous le regard fataliste de l’autorité suprême. Ce qui est amusant c’est qu’en cas de mariage, nous aurions eu inévitablement la phrase inversée : »j’ai tout de suite vu qu’il était fait pour toi ».  Bref maman épargne moi à tout jamais les « jte l’avais dit « j’ai plus 10 ans,  c’est justehorripilant !
Ta sœur : c’est con, pour une fois, que tu avais pécho autre chose qu’un looser !
Sous entendu, t’as même pas été capable de le garder…vlan !
C’est à ce moment précis que ressortent les basses rivalités infantiles,  celle qui aura la plus grosse part du gâteau !!
Merci soeurette de me rappeler que tu vis dans un duplex, avec un homme  beau et amoureux et fidèle (mouais…) depuis 12 ans !!
Ta coiffeuse : un de perdu dix de retrouvés !
Ben voyons, et sinon vous avez vu ? il pleut encore, le printemps tarde à arriver,  vous ne trouvez pas ? Mais oui je sais que la fille de Mme Dutour, il lui est arrivé la même chose la semaine dernière,. Ah oui elle est en dépression ? bon faut dire qu’elle a pas un physique facile la pauvre….arghhhhhhhhhhhhhh
Ta copine  (aussi philosophe que ta coiffeuse): ma chérie,  c’est mieux d’être seule que mal accompagnée,  tu vois bien  que tu n’étais pas heureuse !
Mais si j’étais TRES heureuse !
Je peux passer, j’ai besoin de parler ?
Flute,  non ! Il faut que j’emmène Basile chez l’orthodontiste . Ah les enfants …toi tu peux pas comprendre , t’en as pas …. !!!
Là,  tu te dis que ça risque aussi d’être plus long que prévu , parce que le potentiel père de tes potentiels futurs enfants vient de te claquer dans les doigts.
Et tant qu’à faire, tu te dis qu’ il faudrait aussi que tu choisisses mieux tes copines !
Je vous la fait courte : « ouinnnnnnnn »
Ta meilleure amie : ah oui ? il t’a trompée ?
Euhhhhh non ? pas que je sache…mais peut être que ca expliquerait tout…
Ce que tu peux être naïve ma pauvre fille ! Regarde mon ex, il a eu une double vie pendant 6 mois.  Il est parti du jour au lendemain.
On  ne peut pas dire que ca rajoute à la douleur mais ca n’aide pas l’égo non plus, en plus d’être seule,  on est jalouse à postériori !!
Ton voisin, amoureux transi depuis 9 mois : Allez viens, on va boire des bières et jouer à la Xbox, tu vas voir ca défoule…
Sauf que j’ai plus 15 ans et que je DETESTE ta bière, tes jeux, ta garçonnière, tes copains et le boucan que tu fais tous les week-end !!!!!! Que je suis malheureuse et que je n’ai qu’une envie , c’est de parler de lui, de lui, de lui !!!
Ton ex d’avant l’ex : mais ma chérie, il n’y a que toi que ça étonne encore, qui pourrais te supporter   ? (à peine sous entendu : t’es qu’une emmerdeuse…)
Alors écoute Ducon, dois je te rappeler que c’est moi qui t’ai quitté suite à de nombreux manquement au contrat conjugal ??
 Mais puisque tu en parles, tu as raison, j’avais largement gagné au change …et à tous points de vue (message subliminal). Ce qui visiblement n’est pas ton cas, quand je vois Gertrude.
Ton ex :  l’objet de ton désespoir, lui ne dit RIEN
Mais est discrètement passé à « célibataire » sur Facebook,  histoire d’enfoncer le clou .
Il attend juste que ça passe, que tu arrêtes de lui envoyer 150 textos par jour, et prie Ste Rita pour que tu ne viennes pas échouer sur son paillasson un soir prochain,…
Ton meilleur ami : tu connais Eckart Tolle ?
Et tous ses trucs favoris sur le développement personnel, l’enrichissement du moi, les dépendances affectives etc…
Allez viens avec moi au cours de yoga transcendantal, tu verras la méditation ca renforce l’estime de soi…. Et le voilà qui arrive avec un paquet d’encens qui pour le coup vous donnera une bonne excuse pour avoir les yeux qui pleurent !

L’amour dure 3 ans…ou 3 heures !

Ou comment transformer un amour de vacances en liaison durable : Mode d’emploi

 

Vous venez de rencontrer the One, celle ou celui qui vous rend toute chose. c’est normal c’est l’été,  c’est fait pour ça !! 

La mer, la sable chaud, les barbecues entre amis,  et le rosé qui coule à flots, vous êtes aux anges, in love, morgane quoi !

Mais je sens déja poindre un pointe d’angoisse chez certain(e)s : et après ?? comment transformer ce flirt en véritable amour, du genre qui dure ?


Déja la bonne question à se poser est : suis je Amoureux ? La tout de suite maintenant,  vous me repondez sans la moindre hésitation : vouiiiiiii !


Donc, vous vous sentez capable de vivre toute votre vie avec lui (ou elle) , vous partagez le même projet de vie, vous voulez qu’il (elle) soit le père (la mère) de vos enfants, votre attirance physique est réciproque ?


Toujours aucun doute ??? bravo ! vous avez passé l’étape 1 ! 

Il (elle) est d’accord avec vous ? bravo ! vous avez passé l’étape 2 !


Je vais maintenant vous racontez la suite …


J’espère que vous êtes du genre patient(e) parce que l’amour durable,  eh bien ça se construit ! Veillez à ne pas précipiter les choses, commencez par faire des choses ensemble, à le (la) faire entrer dans votre univers, en vous présentant mutuellement vos amis par exemple.


Yvon Dallaire nous en dépeint les 5 grandes étapes dans son livre « les étapes de la vie amoureuse »


L’Idylle : Vous y êtes, c’est maintenant. On se montre sous son meilleur jour, Lui est attentif voir communicant, Elle est admirative et réceptive. Bref le scénario un brin idyllique voir idéalisé, des journees passées a faire l’amour, a bavarder, à rire a gorges deployees. c’est la phase que l’on voudrait faire durer pour toujours !


La lutte de pouvoir : Phase 2, le couple est toujours heureux mais l’intensité baisse d’un ton ! La certitude d’avoir conquis l’autre fait que chacun commence à exiger ce qu’il attend de l’autre et à se montrer sous un jour moins… édulcoré. Cette lutte pour le pouvoir est nécessaire, elle permet de savoir qui est réellement l’autre et d’affirmer ses besoins. C’est le stade déterminant pour l’avenir du couple.

Dure réalité : plus de la moitié des couples se sépareront. De 20 % à 30 % se résigneront et « s’endureront », cherchant des compensations dans le travail ou les enfants. Seuls 20 % sortiront grands gagnants de cette lutte de pouvoir.

 

Le partage du pouvoir   l’un et l’autre acceptent de mettre ces différences, parfois contradictoires, au service du couple et apprennent à gérer les crises et les conflits inhérents à la vie à deux. Par exemple, ils réussissent à faire un budget tenant compte de la sécurité pécuniaire de l’un et de l’insécurité de l’autre.

Les deux sont plus souvent amants qu’ennemis intimes. Les deux utilisent leurs intelligences émotionnelles pour ne pas laisser leurs émotions négatives et leurs frustrations étouffer leurs émotions positives et leur joie d’être ensemble.

 

 

L’engagement : Là,  j’entends des dents grincer ! C’est à cette étape que le couple devrait se marier, car son amour est maintenant basé non plus sur la passion, mais sur une véritable connaissance et l’acceptation de l’autre tel qu’il est dans ses ressources, ses sensibilités, ses faiblesses.

L’amour à ce stade devient un attachement, non plus une dépendance passionnelle. Attachement au style de vie original et unique que le couple a su créer bien au-delà de ses crises. Face à ses conflits, le couple a fait grandir son intimité et son entraide. Les deux sont devenus complices.

 

Le don de soi  Toute une vie est nécessaire pour arriver à cette sagesse que savent démontrer les couples heureux à long terme. Leur existence prouve que, malgré les difficultés de la vie à deux, il est possible de réussir là où la majorité a échoué. Ils se rappellent même leurs conflits antérieurs avec humour. Les couples heureux deviennent un exemple pour leurs enfants, leurs petits-enfants et leur entourage. 


Mais ça c’est pas demain la veille !!


J’ai choisi volontairement d’omettre tout les aspects négatifs qui interviennent pour les 80 % de couples qui ne dépassent pas la phase des luttes de pouvoir…mon coté fleur bleue sans doute !


Drague à la plage : pelle ou rateau ?

Contrairement aux idées reçues, devant tous ces corps lascifs et dénudés, la plage n’est pas un endroit propice à la séduction.

Un petit guide des « in » & « out » de l’été pour vous aider à passer ce cap difficile !

Et mon string, il te plait mon string ?

OUT !
Parader en string taille XXS, seins nus, parée des pieds à la tête de bijoux bling-bling, une bouteille d’huile solaire dans une main et une de vodka dans l’autre, on demande à sa proie de nous enduire d’un des deux liquides. Sans même revenir sur les risques de cancer de la peau et ceux liés à l’abus d’alcool, cette approche très bimboesque a vécu : Paris Hilton,Britney Spears et autres Eve Angelli ne font même plus rire, c’est dire !

IN !
Grand chapeau, paréo et lunettes de soleil, ambiance Nicole Kidman on the chaise longue, vous vous installez gracieusement pour admirer la mer d’un air inspiré. L’envie vous prenant de vous désaltérer, vous vous apercevez que le bouchon de votre bouteille d’eau ne cède pas à votre force délicate. Vous demandez poliment de l’aide à votre voisin (soigneusement choisi, cela va de soi !). Un mâle adore venir en aide aux petites créatures fragiles que nous sommes.

Aouch elle est froiiiide !

OUT !
Les grands cris hystériques dans l’’eau trop froide, se rouler dans le sable en dévoilant la partie mal épilée de son anatomie. Ou encore jeter à la tête de votre voisin un ballon plein de sable pour attirer son attention.
Pourquoi c’est out ? Parce que ça fatigue tout le monde. Et que depuis le succès planétaire des Ch’tis, 1/ on adore l’eau froide, et 2/ (surtout) on la joue authentique. Simple, nature, sympa.

IN !
Sexy et classe, vous marchez d’un pas décidé, planche de surf ou freesbee sous le bras. Après lui avoir laissé le temps d’admirer votre corps de sirène, vous vous approchez, toujours en souriant, pour lui proposer de participer à une partie de beach volley ou de partager votre char à voile. Pensez Cameron DIaz ! Nature et sympa, on a dit.

Mdr, lol, ouarfffffffff !

OUT !
Assise avec votre bande de copines, vous vous esclaffez haut et fort en proférant moult remarques coquines sur tous les hommes qui passent. Le but étant évidemment d’attirer l’attention de l’intéressé, espérant lui montrer votre sens de l’humour, ah, ah, à tomber par terre !
Pourquoi c’est out ? Parce que la vogue des « nouvelles performeuses comiques » c’est sur scène uniquement. Et que les hommes sont revenus à cette idée simple (l’avaient-ils jamais abandonnée d’ailleurs ?) qu’une fille rigolote -et qui le manifeste bruyamment-, c’est forcément une nana qui a un problème (moche, grosse, fan de Bigard…). Sans compter qu’à force de pouffer grassement, vous risquez de faire ressortir votre menthe à l’eau par le nez… Pas très sexy !

IN !
Entourée de vos potes les plus cultivés, élevez le niveau de la conversation en évoquant des sujets d’actu. Vos petites remarques spirituelles et bien tournées les laissent sans voix ? Vous vous retournez alors vers l’homme pour lui demander : « Et vous, qu’est-ce que vous pensez de la crise des subprimes ? »(ou toute autre sujet que vous maitrisez un minimum, autre que la naissance du bébé royal, je veux dire !)

Alloooo ???

OUT !
Installée seule sur votre serviette, vous restez pendue à votre téléphone en décrivant bien fort tous vos projets : la super soirée hyper branchouille à laquelle José vous a invitée, mais où vous n’êtes pas sûre d’aller parce qu’il est trop super hyper lourd avec tous ses compliments dégoulinants. Sans avoir raccroché, vous vous penchez vers votre cible : « Et toi, ça te dirait de m’accompagner ? Je suis sûre de pouvoir t’incruster »
Pourquoi c’est out ? Parce que la fille over bookée n’impressionne personne. Au contraire !
Elle exaspère ou intimide, au choix.
Quant à l’abus du portable en public, c’est devenu LA faute de goût depuis qu’un people français a sorti son Blackberry devant le Pape pour envoyer un SMS !

IN !
Sagement attablée, vous prenez le temps d’observer l’objet de votre désir… Votre téléphone sonne, un petit : « excusez-moi » murmuré à son attention avant de décrocher. C’est José qui vous propose une soirée. Vous lui répondez tout en regardant dans les yeux, le jeune homme: « Quelle excellent idée, j’attendais justement une occasion pour inviter le charmant garçon assis à côté de moi ». Vous lui souriez. Il vous sourit aussi. C’est dans la poche ! Bon, bien sûr, il faut avoir prévu le coup avec une copine qui vous appelle au moment opportun avec une vraie bonne fête sympa derrière.

Pffff c’est naze ici !

OUT !
Alors que tout le monde s’éclate sur la piste, vous restez au bar à siroter, seule, votre Cosmopolitan. Vous lui criez dans les oreilles pour qu’il vous entende : « J’m’ennuie, c’est nul, hein, ici ? » et lui proposez : « On va ailleurs ? »
Pourquoi c’est out ? Parce que, comment vous dire, ça a toujours été out, les filles qui tirent la tronche ! D’autre part, en ces temps de résurrection des sourires sur les visages célèbres, vous savez qui est LA femme préférée des Français, selon le dernier classement IFP/ JDD? Mimie Mathy ! Bon, OK, c’est un peu extrême, mais le message global est clair : l’homme veut de la sympa, de la contente d’être là (avec lui).

IN !
Même si on trouve la musique un peu nase, on sourit, on danse, on bouge son corps(façon délicatement sexy, pas Mia Frye quand même) ! On s’approche de lui avec un big smile et on lui prend la main doucement et de manière très naturelle pour l’entraîner sur le dancefloor.

Tu viens, chéri ?

OUT !
Toute de paillettes recouverte, votre mini-micro robe à peine enfilée, vous vous élancez sur le dancefloor. En vous dandinant, vous vous approchez du mâle choisi. Vous vous collez à lui pour entamer un slove collé serré.
Pourquoi c’est out ? Parce que c’est ce que ferait Paris Hilton (oui je l’aime pas Paris !). Et même si vous passez la première étape avec cet homme, il y a de grandes chances que l’affaire n’ait pas de suites. Pour lui, vous avez envoyé des messages de « fille facile » !

IN !
Appuyée nonchalamment contre le bar (et pas avachie !), vous le regardez gentiment. Il vous remarque ? Vous souriez. Puis, vous vous dirigez vers la piste pour danser, sobrement, près de lui… Il y a fort à parier qu’il fera le pas suivant !

Je ne vous dérange pas j’espère !

OUT !
Sur la plage, demander à son (canonissime) voisin de vous enduire de crème solaire, et se retrouver blanchâtre et collante, on évite !
Pourquoi c’est out ? Halte à la caricature ! Si certains hommes admettent apprécier les « chieuses », la plupart aiment qu’on leur fiche la paix et détestent le côté princesse qui pense que tout lui est dû.

IN !
Avec la grâce et la délicatesse qui vous caractérise, vous tentez de vous enduire le dos de cette huile non grasse divinement parfumée… avec difficulté. Face à votre bonne volonté, il y a fort à parier qu’il proposera de lui-même un coup de main. Souriez-lui puis montrez lui votre dos gracile. N’entamez aucune discussion avant qu’il ne se lance. A ce moment-là, vous pouvez lui demander s’il connaît déjà le coin, ses adresses..

C’est la danse des canards !

OUT !
Pour attirer son attention, vous participez à toutes les activités : soirée T-shirt mouillé, élection de Miss Camping, reine de la choré ringue du moment, concours de descente de punch…
Pourquoi c’est out ? Personne ne devrait vous voir dans cet état ! Au mieux, vous attirez la sympathie du club 3e âge, amusé par votre enthousiasme. On vous rappelle que Camping 2 (le film) a fait un bide retentissant…

IN !
Vous vous débrouillez pour vous inscrire aux mêmes excursions que lui. Il vous remarquera sous un jour plus glorieux, et vous découvrirez ainsi la région de vos vacances ensemble. De bons sujets de conversation en perspective.

Ben quoi ? La mini est à la mode !

OUT !
Pour qu’il louche sur votre corps de déesse, vous avez sorti l’artillerie lourde. Bikini, micro short et talons plateformes toute la journée. Le soir, vous vous êtes parée d’un simple pschitt de paillettes dorées !
Pourquoi c’est out ? Parce que trop de chair tue le mystère ! (ça rime). A force de voir votre corps dénudé toute la journée, votre chéri potentiel n’aura plus grand-chose à découvrir.

IN !
Travaillez vos tenues. Visualisez Bar Rafaeli dans sa robette à fleurs,Elle Mac Pherson dans son Eres marron glacé… . Tunique sur le maillot et spartiates pour un apéro, maxirobe pour la plage, petit top, jean et talons pour danser… Ainsi, vous sortirez du lot et vous vous démarquerez de toutes celles qui s’exposent trop.

Merci à aufeminin.com pour ces bons conseils et sandra, la lovecoach vous souhaite un super été !

Et si vous en demandez encore, n’oubliez pas que www.coachinlove.fr , le site du coaching amoureux s’occupe de vous tout l’été !

C’est compliqué !! ou la pénible vie d’un statut amoureux sur Facebook…

Sujet risqué s’il en est, le statut amoureux de votre compte Facebook, enfin plus exactement le statut amoureux de votre amoureux(se) sur son compte Facebook. J’entends déja les dents grincer et les sourires virer au jaune…


Soyons tout d’abord concis et examinons les différentes opportunités qui s’offrent à nous : En tête de gondole c’est « célibataire » qui l’emporte avec 37 % des suffrages, talonné par « marié » pour 31% et au fond du classement « fiancé » pour 5%. Jusque là pas de loup dans la bergerie. 

C’est maintenant que c’est drôle: en « couple », gros succès avec 24%, « c’est compliqué » avec 3%( perso je lis ptet ben que oui ptet ben que non…du genre indécis), dans une « relation libre » (donc pas gravement en couple, ça sent le 5 à 7 , moi je dis) , en « union civile » (réservé à une partie de la communauté homo, ouiiii je sais, pas que, mais qui a envie de dire je suis paxé(e) ??), « séparé(e) » (ça sent le petit coeur ébréché), « divorcé(e) (là j’entends pension alimentaire et un(e) ex pas sympa et un peu revenchard(e), « veuf » (ca peut arriver mais c’est un peu bizarre comme choix de statut, enfin avant 75 ans !) et le « partenariat domestique », celui je l’adore, mais n’interprêtez pas trop vite, ca veut pas dire qu’on en avec sa femme de ménage, mais juste une traduction hasardeuse de «  in a domestic partnership ». Voila je crois que je n’ai rien oublié….


Examinons maintenant d’un peu plus près les motivations. Quel intérêt de mentionner à quel degré d’évolution en est notre vie amoureuse via facebook? 

Avant, dans des temps immémoriaux, il y avait la bague de fiançaille pour faire savoir au reste du monde que notre relation était à prendre au sérieux. Maintenant, il y a Facebook pour vérifier le sérieux de l’engagement de notre amoureux(se)et inversement l’idée qu’on ne s’aime pas suffisamment si il n’y a pas officialisation  sur Facebook. Ca met un rien la pression non ?


Tout d’abord il y a ceux et celles qui publient un post dès qu’ils éternuent et publient donc naturellement leur état amoureux… il y a les serial dragueurs(ses) ascendant twitters, friants de « l’update amoureux en temps réel »( celle là elle est pas de moi je l’ai piquée!), il y a les gentils amoureux (en couple avec…mais j’y reviendrai après), et enfin les provocateurs et les menteurs qui s’en servent pour draguer !

Mais étudions le sujet délicat : THE couple.

Qui n’a jamais eu cette épineuse question de son ou sa chéri(e) : “Pourquoi t’es célibataire sur Facebook?

Bah oui, pourquoi ? 

Du coup on change et on met “en couple”. 

C’est où déjà qu’on fait ça? C’est pas dans informations générales? Après avoir parcouru tous les onglets possibles (en plus on vous a pas cru quand vous avez dit que vous n’arriviez pas à modifier votre statut de célibataire), vous trouvez enfin . Bref c’est fait ! Sauf que la personne qui vous a demandé de changer votre statut le plus promptement possible est , elle, célibataire…TIENS TIENS. Non mais bon vous dites rien,  cela n’a aucune valeur à vos yeux n’est ce pas ? enfin faut pas pousser non plus. Tout ça pour dire que, bizarrement, un garçon sur Facebook est souvent célibataire. D’accord je m’emballe un peu, c’est pas toujours le cas ! 
Ca,  c’est quand tout va bien !
Parfois le couple est en crise…
C’est à ce moment précis que l’on regrette d’avoir cédé à la fameuse pression sus nommée.
Changer de statut sur facebook, c’est une façon moderne d’enlever son alliance et de la jeter dans les wawas en public !!
Il y a la crise passagère…on passe de « en couple », à « compliqué », voila j’te le dis mais je te l’ai pas dit !

Et puis il y a la vraie crise, annonciatrice d’une rupture imminente. Et là tadaaaaammmm….

Que l’intérieur de la boutique soit un bazard intégral soit  mais la vitrine  doit à tout prix rester bien propre… 
« Me faire larguer, OK. Pleurer toutes les larmes de mon corps, OK. M’arracher tous nos souvenirs de la tête, OK. Mais changer mon statut sur facebook ???!?!???? Ca va pas ta tête ou quoi ???? »
Ca officialise le désastre,  la séparation aux yeux de tous et implicitement ça envoie le message « je suis à nouveau sur le marché » Quand tout va bien OK, on affiche pour certains notre bonheur mais ensuite difficile de faire marche arrière…

Ce qui est amusant c’est que le statut n’est pas interdépendant, on sait donc assez aisement qui quitte qui ! Sauf qu’il y a des petits malins …

A coté du fameux statut amoureux, il y a le petit symbole que personne ne regarde jamais, à savoir qui a accès au graal, à THE info et là vous pouvez choisir de personnaliser…

Alors je vais vous donner un truc inavouable, un truc de fourbes, de geek de l’amour ou de gentil qui n’ose pas le dire via le net, à vous de décider en votre ame et conscience : Vous pouvez changer votre situation amoureuse sur Facebook de façon à ce que que seul(e) votre amoureux(se) le voit. mais attention de pas se faire pecho sinon c’est chaud dans la chaumière !! Je vous le dis de suite c’est du vécu …

Tiens d’ailleurs çà me fait penser que je dois aller vérifier un truc…

Au final ,  le réseau social n’est pas le reflet de notre vie et de nos relations sociales mais une sorte de miroir grossissant qui force un peu le trait  et où chacun décide de ce qu’il a envie de voir ou de masquer (en théorie – en pratique il y a toujours quelqu’un pour montrer ce que vous vouliez masquer et masquer ce que vous voudriez voir).

Et vous, quelle option préférez-vous lorsqu’il s’agit de renseigner votre “relationship status”?

Sandra – Lovecoach

Cook & Love

Vous savez tous que j’organise le 13 Juin prochain une soirée célibataire autour de la cuisine, comment ça non ??

https://www.facebook.com/events/139656799557710/

L’Histoire a toujours attribué des pouvoirs – plus ou moins mérités – aux aliments. Au cas où nous l’aurions oublié, c’est tout de même une pomme qui a fait craquer Adam et lui a permis de découvrir avant l’heure les plaisirs de la chair !

Cuisine et amour font bon ménage

Voici donc un petit d’horizon de la cuisine qui nous fait du bien. Et par le plus séduisant des médias, Festival oblige : le cinéma…

Qu’elles soient chastes ou qu’elles virent carrément à la bacchanale, le public a toujours pris plaisir à regarder des scènes tournant autour d’une table. On songe, en vrac, à « La Grande Bouffe » de Ferreri ou à ces membres des hautes sphères du pouvoir romain qui s’enfonçaient dans l’orgie comme des cochons dans leur bauge (« Satyricon » de Fellini, « Caligula » de Tinto Brass).

On vous épargne les indigestes festins d’« Hannibal » interprété par Anthony Hopkins. Mais on se souviendra en revanche – avec un sourire amusé et l’oeil attendri – du plat de spaghettis avalé, au son romantique de la mandoline, par les deux héros de « La Belle et le Clochard » de Disney.
Grand moment d’émotion partagée, également, dans le somptueux « Festin de Babette » de Gabriel Axel, où Stéphane Audran, offrait, après avoir gagné une forte somme d’argent, un repas aussi fin que phénoménal à ses proches. Plus récemment, Penelope Cruz, appétissante héroïne andalouse de « Woman and Top » nous faisait saliver autant avec ses courbes qu’avec ses recettes pimentées alors que la délicieuse Juliette Binoche redonnait de la vigueur à un villageois coincée de la chose grâce à des douceurs cacaotées (« Chocolat »)…

Rien d’étonnant après tout, car « gastronomie et sexualité sont une joie de vivre, déclarait récemment un grand chef français. « Elles ont en outre ceci de commun que la cuisine ne peut pas se faire n’importe comment et l’amour non plus ! ».

Il subsiste surtout une indéniable relation sur le plan linguistique entre notre libido et notre alimentation. Ne dit-on pas d’une femme qu’elle est appétissante ? D’un amoureux qu’il dévore de baisers sa dulcinée après l’avoir mangée des yeux ? Ou que ce type est mignon à croquer ?
Il y a même un conte de Grimm où l’on recommande de choisir une femme d’après sa façon de se comporter à table, si elle coupe le fromage trop près de la croûte, elle est avare de ses sentiments, si au contraire elle coupe dans la matière grasse, elle est dépensière !
Vous savez maintenant ce qui vous attends au détour d’un plateau…

Inutile d’ajouter que la nourriture joue aussi un grand rôle dans la séduction. Vous vous voyez draguer Miss Monde en lui mettant sous le nez un infâme casse-croute au jambon phosphaté à souhait et préemballé sous cellophane ? Même si vos yeux sont aussi ardents que ceux d’Antonio Banderas et votre musculature aussi flatteuse que celle d’Harrison Ford, vous franchirez difficilement le cap de l’addition.
En revanche, emmenez-la dans un endroit romantique, où le service est impeccable – mais pas trop coincé – chaleureux et où vous pourrez faire briller vos fameux yeux langoureux à la lueur des chandelles… Et au diable l’avarice, faites-lui servir des mets civilisés qui éveilleront ses papilles et ses sentiments pour vous. Le décor sera planté. Le reste suivra peut-être. Du moins, on l’espère pour vous…

Alors vous venez ???

L’équation magique : oser être soi en amour

J’ai comme livre de chevet en ce moment 3 kifs pour jour de Florence Servant Schreiber. Ce livre est rempli de petits bonheurs et de judicieux conseils, dont celui ci : osez être soi en amour !!!

Pour alimenter un amour durable chacun doit apprendre à se connaitre et à se dévoiler, mais pas si simple…cela demande du temps, notion obsolète que de prendre le temps !

Passé le miracle de la rencontre, le petit nuage rose, nous voilà prêt (ou pas !) à rentrer dans la relation.
Comment savoir si c’est le bon moment ? Fastoche, c’est juste quand on commence à entrevoir les défauts de l’être aimé mais aussi quand on perçoit ses vraies qualités.
Nous passons ainsi de la séduction à l’expression de nous même, de notre être invisible.

Dans les couples qui durent, chacun doit oser se montrer cash, franc , direct et sans concession, bref nude.

Et pourquoi ? parce que maintenir une façade c’est usant pour soi même et trompeur pour l’autre.

Selon l’auteur de « 3 kifs par jour », l’équation magique est de 5 actions positives, se toucher, se sourire, se complimenter, se regarder, pour 1 négative.